Accueil

Une communauté fraternelle

A la sortie de la messe, il y a des gens qu’on connaît, qu’on aime bien et avec qui on aime à se retrouver.

A la sortie de la messe, il y a des gens qui ont l’air sympathique et que l’on aimerait mieux connaître, mais on prend rarement le temps de les rencontrer en vérité. A la sortie de la messe, il y a aussi les gens qu’on ne fait que croiser…

Et si, cette année, on se donnait une chance de mieux se connaître mutuellement.Si on se donnait une chance de vivre la fraternité plus concrètement. Si on se donnait une chance de vivre cette parole du Christ :  

« A ceci, tous vous reconnaîtront pour mes disciples : à l’Amour que vous aurez les uns pour les autres ».

Avec l’EAP, nous vous invitons à saisir cette chance et nous vous proposons les « Repas 4 x 4 ».

Le principe : Je m’engage (personnellement ou en couple) à partager quatre repas avec trois autres
     personnes (ou couples).

A chaque repas, je rencontre des personnes différentes, choisies aléatoirement (ainsi, je      me donne la chance de partager ces repas avec des personnes que je ne connais pas).

Au cours de ces quatre repas, je recevrai une fois et je serai reçu trois fois.

Qui fait quoi ? Chacun apporte un plat.

Le foyer qui reçoit coordonne les plats (entrée, plat, dessert…).

La paroisse constitue les groupes.

Quand ? Si je suis intéressé, je retiens déjà les samedis 3 février, 10 mars, 7 avril et 5 mai.

Déroulement : Nous pourrions commencer par un temps de partage d’évangile (environ 1/2 heure).

Puis un temps convivial de partage du repas (à la convenance de chacun).

Enfin un petit temps de prière pour conclure (par exemple Complies).

Résultat : En juin, chacun aura pris le temps de créer de nouvelles relations fraternelles et
     d’en approfondir d’autres.

Si vous êtes tentés par l’aventure, veuillez vous préinscrire auprès du secrétariat de l’ensemble paroissial.

Nous aurons le temps d’en reparler en janvier.

Les membres de l’EAP

 


 

Ecritures & Foi - 2017/2018

Les Miracles, ou quand le ciel touche la terre...

Mardi 14 novembre 2017 à 20h30 au presbytère de Cugnaux

Qu’est ce qu’un miracle biblique ?

Croit-on encore aux miracles aujourd'hui, en dehors de ceux que réalise la science ? Et tout d'abord, qu'est-ce qu'un miracle biblique ? Du surnaturel ?

A l'époque où bon nombre de nos contemporains vont rechercher des réponses au surnaturel dans la religiosité de la nébuleuse du New Age, nous aborderons dans une première séance le miracle tel qu'il se présente dans les Ecritures, tant dans la première Alliance que dans la nouvelle, en Jésus-Christ. Nous essayerons de définir une typologie du miracle biblique à partir des Ecritures, avant d'étudier spécifiquement dans la prochaine séance 2 miracles bibliques du Nouveau Testament.

Enfin, nous aborderons la question : quels miracles attendre pour aujourd'hui ?

Vous êtes attendus ce mardi 14 novembre 2017 à 20h30 au presbytère de Cugnaux.

 


 

Mallette des vocations

« On veut des messes ! » Cette demande, je l’entends trop souvent et je comprends la tristesse de petites communautés dont l’eucharistie dominicale n’est plus assurée.

« On veut des prêtres ! » c’est une juste demande, mais cette demande reste-t-elle un cri dans le vide et inutile ou bien pensons-nous à nous tourner vers le Seigneur pour lui présenter notre prière. Les vocations sont de l’ordre du don de Dieu pour l’Eglise et le monde. Il nous faut oser demander au Seigneur ce dont nous avons besoin, Il répond toujours à notre prière (quoique pas toujours de la manière que nous espérions)
« Seigneur, nous avons besoin de prêtres, de familles, de religieux... » oui, ensemble tournons-nous vers le Seigneur et présentons-lui notre prière.

Des mallettes de prière sont désormais proposées à la fin des messes dominicales (un carnet proposant une prière par jour, une icône et son support, une bougie). La personne, ou la famille qui la prend, s’engage pour une semaine à prier pour les vocations (environ 5-10 mn par jour) et à ramener la mallette le dimanche suivant pour qu’une autre personne puisse prendre le relai. Alors, comme je le dis à chaque messe, « Ensemble, prions le Seigneur ».

Paix Joie

Père François


 

WELCOME EN SAUDRUNE

Il y a un an, nous avons initié le projet d’accueillir des demandeurs d’asile dans le cadre de Welcome. Rapidement, une cellule de six familles a pu être constituée, ce qui nous a permis de mettre en place la structure permettant d’accueillir « notre » premier demandeur d’asile pour 6 mois conformément à la charte Welcome. Autour de ces familles, nombre d’offres de services se sont greffées proposant repas, accompagnement culturel, linguistique etc.

Alseny, 25 ans, nous a été confié dès la mi-décembre ; de famille en famille, il a été hébergé jusqu’à fin juin. Nous l’avons accompagné durant tout son parcours administratif et d’intégration ; au-delà du minimum prévu par le contrat Welcome, toutes les familles l’ont reçu comme l’un de leurs enfants. Il a entraîné une équipe de foot à Villeneuve tandis qu’il jouait dans l’équipe de Labastidette. Nombre d’entre nous ont fait sa connaissance, ont apprécié sa gentillesse, sa culture, son ouverture d’esprit et c’est avec une très grande joie que nous avons récemment appris que la CNDA vient de lui accorder le droit d’asile !

Durant cet été, pendant deux mois, nous avons rendu service à Welcome Toulouse qui n’avait pas de solution pour héberger Haibat, un jeune de 18 ans.

Un deuxième demandeur d’asile, Nicolas, nous a été confié en Août et d’ores et déjà, son parcours est organisé pour que de famille en famille, il puisse rester dans notre environnement jusqu’à fin janvier. Nous l’accompagnons aussi dans son parcours administratif tandis que les familles qui l’accueillent lui font découvrir notre culture, tout en lui proposant nombre d’activités et de loisirs.

L’équipe organisatrice, les familles accueillantes, celles qui ont proposé des services, les sympathisants, souhaitent pérenniser cet accueil dans le cadre de Welcome. Nous proposons donc à toutes les familles intéressées de se retrouver le Jeudi 12 Octobre à la salle Jarlan, à 20h30 pour une réunion d’information au cours de laquelle nous pourrons parler de l’évolution du projet depuis sa genèse jusqu’à ce jour, mais aussi envisager sa poursuite l’année prochaine. Les familles ayant hébergé un demandeur d’asile seront présentes et feront part de leur expérience. Peut-être l’un ou l’autre souhaiteront-ils se lancer dans l’aventure ?... C’est aussi ce que nous espérons.

 

GRANDE REUNION DE RENTREE
Jeudi 12 Octobre 2017 à 20h30 à la salle Jarlan
Vous saurez tout ! Vous aurez les réponses à toutes vos questions ! Venez Nombreux !!!

 

Rentrée paroissiale à Notre Dame de Lamothe le Dimanche24 septembre 2017

Les photos       Merci Marc !

 


De l'homme réel à l'homme possible de Claude Bédat

L'être vivant que nous sommes n'échappe pas au double conditionnement -physique et psychique- qui est notre marque de fabrique.

I  -  L'homme réel

            Comme nous l'avons déjà indiqué dans Ephata N° 545, l'existence nous a été imposée : nous n'avons pas choisi de naître, nous subissons le poids de nos ascendants et notre hérédité, notre époque et notre sexe, notre milieu et ses coutumes, notre race, notre langue et ses catégories mentales (qui varient selon la mode : ainsi l'emploi récent de mots anglais comme le buzz ou le burn out), notre sol et même notre religion qui est inscrite dans un cadre géographique. Notre histoire infantile a donc été pétrie par ces influences préfabriquées ; et pourtant, sans cesse jaillit le moi-je qui dirige tous nos jugements et nos décisions : ce moi-je n'est que le nœud des liens passionnels qui nous enchaînent à nous-mêmes, si bien que nous sommes prisonniers de ce moi  « complice » qui nous lie à toutes nos tendances préfabriquées. Nous sommes un robot. Dans ce cas, l'homme existe-t-il en nous ? Cette question est le titre de l'ouvrage de Maurice Zundel publié en 2004 et c'est la question la plus importante à laquelle chacun devrait essayer de répondre. Lire la suite