Accueil

Vous avez sans doute remarqué qu’Ephata a changé de format. C’est, entre autres, lié au fait que nous venons de changer de matériel d’impression. L’ancien photocopieur était arrivé au bout de son contrat. Nous en avons acquis un nouveau.

Pour être tout à fait honnête, je dois avouer que le prix de revient du A4 par rapport au format A3 est quand même bien moindre et qu’à la fin de l’année cela devrait générer une économie substantielle.

Le contenu d’Ephata doit inévitablement évoluer. Nous nous concentrerons davantage sur des informations paroissiales, en évitant les renseignements récurrents.

En parallèle, nous constatons que nous avons quand même besoin d’un fascicule contenant les informations récurrentes de notre secteur. Il nous faut encore y travailler un peu, mais j’invite tous les responsables de services,
de mouvements… à prendre contact avec le secrétariat de Villeneuve pour faire connaître les informations qu’ils voudraient voir paraître.

Régulièrement, j’ai des demandes sur le nom de ce journal paroissial. Pourquoi « Ephata » et pourquoi pas autre chose ? Personnellement, j’aime bien ce mot hébreux qui signifie « ouvre-toi ». C’est celui que disait le Christ au sourd-muet (c'est-à-dire coupé du monde). En prononçant ce mot, le Christ permettait à cet homme de rentrer dans une communication normale avec ses frères (Mc 7,31-37).

Nous pouvons espérer que ce journal nous aide à mieux nous ouvrir à la vie paroissiale.

Nous entrons dans le carême, nous pouvons prier pour que le Seigneur dise à chacun de nous « Ephata ». Qu’il ouvre nos oreilles à sa Parole de vie.  
Qu’il ouvre notre bouche pour que nous puissions annoncer la bonne nouvelle au monde. C’est un bon programme pour notre carême. Ecouter, prier, annoncer.

Paix et Joie !
Père François

 


 

Conférences de Carême :

· Mercredi 21 février à 20 h 30 à Seysses

               « Les trois bénédictions »

· Mardi 6 mars à 20 h 30 à Villeneuve

               « Le plan général »

· Mardi 20 mars à 20 h 30 à Cugnaux

« Les trois demandes »

 


Mallette des vocations

« On veut des messes ! » Cette demande, je l’entends trop souvent et je comprends la tristesse de petites communautés dont l’eucharistie dominicale n’est plus assurée.

« On veut des prêtres ! » c’est une juste demande, mais cette demande reste-t-elle un cri dans le vide et inutile ou bien pensons-nous à nous tourner vers le Seigneur pour lui présenter notre prière. Les vocations sont de l’ordre du don de Dieu pour l’Eglise et le monde. Il nous faut oser demander au Seigneur ce dont nous avons besoin, Il répond toujours à notre prière (quoique pas toujours de la manière que nous espérions)
« Seigneur, nous avons besoin de prêtres, de familles, de religieux... » oui, ensemble tournons-nous vers le Seigneur et présentons-lui notre prière.

Des mallettes de prière sont désormais proposées à la fin des messes dominicales (un carnet proposant une prière par jour, une icône et son support, une bougie). La personne, ou la famille qui la prend, s’engage pour une semaine à prier pour les vocations (environ 5-10 mn par jour) et à ramener la mallette le dimanche suivant pour qu’une autre personne puisse prendre le relai. Alors, comme je le dis à chaque messe, « Ensemble, prions le Seigneur ».

Paix Joie

Père François