La Prière : Psaume 8 - de Claude Bédat

I. Comme nous l'avons fait précédemment,lors des N°s 471 et 474 d'Ephata, nous essaierons de prier en utilisant un psaume de l'Ancien Testament, le Psaume 8:

Ô Seigneur, notre Dieu,

qu'il est puissant ton nom par toute la terre !

Lui qui redit ta majesté

plus haute que les cieux

par la bouche des enfants, des touts petits:

tu l'établis, lieu fort, à cause de tes adversaires

pour réduire l'ennemi et le rebelle.

A voir ton ciel, ouvrage de tes doigts,

la lune et les étoiles, que tu fixas,

qu'est donc le mortel, que tu t'en souviennes,

le fils d'Adam, que tu le veuilles visiter ?

 

A peine le fis-tu moindre qu'un dieu;

tu le couronnes de gloire et de beauté,

pour qu'il domine sur l'œuvre de tes mains;

tout fut mis par toi sous ses pieds,

brebis et bœufs tous ensemble,

et même les bêtes des champs,

l'oiseau du ciel et les poissons de la mer,

quand il va par les sentiers des mers.

Ö Seigneur, notre Dieu

qu'il est puissant ton nom par toute la terre!

 

Répétons que deux attitudes, louange et lamentation, dominent la prière sortie du cœur de l'homme de l'Ancien Testament :

1) la louange pour la vie, quand tout va bien.

2) les lamentations en faveur de la vie qui est cernée par la maladie, l'affaiblissement général pour lequel on demande à Dieu qu'il nous sauve.

 

II– Ce psaume est simple, il peut être comparé au Cantique des Créatures de Saint François d'Assise (vers 1224-1226).

Nous mettons sous les yeux le texte duCantique pour en faire une lecture parallèle au psaume.

 

Texte du Cantiquede Saint - François d'Assise

Très haut, tout puissant et bon Seigneurà toi louange,

gloire,honneur et toute bénédiction

à toi seul ils conviennent ô Toi Très haut

et nul homme n'est digne de te nommer.

Loué sois-tu, Seigneur, avec toutes tes créatures

spécialement messire frère Soleil

par qui tu nous donnes le jour, la lumière

il est beau, rayonnant d'une grande splendeur

et de toi, le Très Haut, il nous offre le symbole.

Loué sois-tu mon Seigneur

pour sœur Lune et les Etoiles

dans le ciel tu les a formées claires,

précieuses et belles.

Loué sois-tu mon Seigneur pour frère Vent,

et pour l'air et pour les nuages

pour l'azur calme et tous les temps

grâce à eux tu maintiens en vie

toutes les créatures.

Loué sois-tu mon Seigneur pour sœur Eau

qui est très utile et très sage précieuse et chaste.

Loué sois-tu mon Seigneur pour frère Feu

par qui tu éclaires la nuit, il est beau et joyeux,

indomptable et fort.

Loué sois-tu mon Seigneur pour sœur

notre mère la Terre qui nous porte et nous nour-

rit, qui produit la diversité des fruits

avec les fleurs diaprées et les herbes.

Loué sois-tu mon Seigneur pour ceux qui pardonnent par amour pour toi,

qui supportent épreuves et maladies,

heureux s'ils conservent la paix

car par toi, le Très Haut, ils seront couronnés.

Loué sois-tu mon Seigneur pour notre sœur,

la Mort corporelle, à qui nul homme vivant ne

peut échapper, malheur à ceux qui meurent en

péché mortel, heureux ceux qu'elle surprendra

faisant ta volonté, car la seconde mort ne pourra leur nuire.

Louez et bénissez mon Seigneur,

rendez-lui grâce et servez-le en toute humilité.

 

Le cardinal Martini, dans «Le désir de Dieu», imagine que le psaume a été vécu par David poursuivi par le roi Saül et qu'à la limite de ses forces, David s'étend sur le sol, voit la majesté des étoiles et se  que ses ennuis personnels ne sont rien par rapport à la création majestueuse de Dieu. Chacun de nous peut faire cette expérience au mois d'août et contempler la voie lactée, ce qui lui fait découvrir sa fragilité et, en même temps, sa propre grandeur puisque Dieu s'est intéressé à lui en lui confiant le monde. Le psaume dit: « qu'est donc le mortel que tu t'en souviennes, le fils d'Adam que tu le veuilles visiter ? » Le monde a été créé pour l'homme : « Tout fut mis par toi sous ses pieds » et juste avant, le texte précisait que l'homme devait « dominer sur l'oeuvre de tes mains ». En constatant son pouvoir sur le monde, l'homme éprouve sa liberté car il trouve sa place d'être libre, et il peut user du monde pour grandir dans la vérité et dans la justice. Nous voyons bien que le psaume, comme tout le psautier, tourne autour de trois grandes idées :

1-Dieu créateur

2-L'homme est aimé par Dieu

3-L'univers (créé par Dieu) est confié àl'homme

 

III– Voici quelques questions que nous devons nous poser:

1) qui suis-je, par rapport à Dieu qui m'a créé?

2) Malgré ma petitesse, ma fragilité, je dois mettre en avant tous les dons que Dieu m'a faits; chacun de nous est grand: « à peine le fis-tu moindre qu'un Dieu » verset 6

3) Suis-je content de mon sort physique, familial, économique, intellectuel, psychologique ? Seigneur, suis-je un méconten ? C'est-à-dire suis-je satisfait de Dieu, ou suis-je maussade parce qu'il ne m'a pas donné tout ce que j'attendais ?

4) L'homme d'aujourd'hui sait-il LOUER Dieu? Pouvons-nous dire que les hommes d'aujourd'hui sont portés à la louange ? Si l'homme ne sait plus ni louer, ni prier, que lui reste-t-il ?

S'il refuse l'ensemble louange lamentation qui exprime la condition humaine vue à partir de Dieu, et si cette formule ne l'intéresse plus, il risque de se raccrocher à un autre ensemble colère-scepticisme qui caractérise l'homme séparé de Dieu. En conclusion, je vous suggère de lire ensemble le psaume 8 et le Cantique des créatures de Saint François car on a l'impression que Saint François connaissait bien les psaumes et qu'il présente sa façon très originale, de louer Dieu-créateur.

 

Claude Bédat