La prière – Psaume 150 - Claude Bédat

1 Alleluia !

Louez Dieu en son sanctuaire,

louez-le au firmament de sa puissance.

2 Louez-le en ses œuvres de vaillance,

louez-le en toute sa grandeur !

3 Louez-le par l'éclat du COR,

louez-le par la HARPE et la CITHARE ;

4 Louez-le par la DANSE et le TAMBOUR,

louez-le par les CORDES et les FLÛTES,

5 Louez-le par les CYMBALES sonores,

louez-le par les CYMBALES triomphantes !

6 Que tout ce qui respire loue le Seigneur !

Alleluia !

 

On peut l'appeler : la louange éternelle.

Le psautier regroupe 150 psaumes, réunis en cinq parties : chacune d'entre elles se termine par un psaume de louange, et celui-ci est composé autour du seul mot : LOUANGE .

Rappelons que la louange est l'autre composante fondamentale de la prière juive, avec la lamentation : c'est entre ces deux attitudes fondamentales que s'inscrit toute la prière de l'homme de l'Ancien Testament.

La Louange jaillit du cœur de l'homme : elle montre l'homme capable de stupeur et d'émerveillement devant Dieu, prêt à remercier pour sa propre existence et à exprimer sa joie en face du mystère de Dieu.

 

Le psaume est composé de dix acclamations qui commencent toutes par le mot LOUEZ.

Rappelons que louez se dit en hébreu HALLEL et que l'abréviation du nom de YHWH est YAH , on saisit que le psaume est rythmé par l'HALLELU-YAH qui est inscrit comme le sceau du psautier.

 

PLAN

 

1 Le LIEU de la louange

est indiqué clairement : en son sanctuaire d'abord ;

c'est-à-dire que les destinataires de cette mission sont ceux qui se trouvent dans le sanctuaire : les prêtres, les lévites, le peuple qui prie.

Le deuxième lieu n'est autre que le firmament de sa puissance, c'est-à-dire le ciel qui est le trône de Dieu : sont concernés les Anges de Dieu et le monde proche de Dieu.

 

Il s'agit ici d'une louange COSMIQUE : partout où il y a souffle de vie, doit naître une louange au Seigneur, qui est liée à la respiration.

 

2 Les MOTIFS de la louange

Louez-le en ses œuvres de vaillance : pour le Juif qui lit le psaume, ce sont toutes les interventions de Dieu en faveur d'Israël : l'Exode, le passage de la mer Rouge, l'entrée dans la Terre promise, la Loi au Sinaï, les prodiges, sont racontés en détails par de nombreux psaumes, par exemple les psaumes 106 et 136.

 

3 Les INSTRUMENTS DE MUSIQUE utilisés pour la louange

Le COR est sans doute la trompe en corne du bélier qui servit autour des murs de JERICHO..

C'est l'instrument des prêtres.

La HARPE et la CITHARE sont les instruments des lévites et le tambour, les CORDES, les FLÛTES et les SYMBALES, sont ceux du peuple qui chante et danse lors des grandes processions au Temple.

Y-a-t-il une louange chrétienne ?

Le lieu de la louange chrétienne, ce n'est plus le Temple de Jérusalem, c'est le Christ, Temple du Père. Le Christ est le lieu mystique, mais réel, de notre louange, c'est-à-dire le lieu de la louange parfaite.

Le monde est aussi le lieu de la louange du chrétien, en tant qu'il est vivifié par le Christ et habité par l'Eucharistie ; car, à partir de l'Eucharistie, tout l'Univers racheté par le Christ, devient lieu de louange parfaite.

En soi, tout homme est appelé à cette louange émerveillée en face du mystère de Dieu, mais aussi en face de la beauté de la proclamation de l'Evangile.

 

Questions

1 - L'homme sait-il louer Dieu ?

L'homme contemporain est-il facilement porté à la louange ?

Reprenons ce que nous avons déjà écrit : si l'homme ne sait plus louer ni prier, il risque

d'abandonner l'axe louange-lamentation pour se rallier à l'axe rage-scepticisme.

2 - Est-ce que je sais louer ?

Question à se poser, en fait, de façon personnelle. Il faut imaginer un choix, il faut décider

de vouloir louer Dieu à l'oeuvre dans le monde.

3 - Pourquoi louer Dieu ?

Pour le remercier de la vie qui nous est donnée, car la vie est un don immense, lourd de

responsabilité, mais si enthousiasmant !

4 - Comment exprimer le désir de louange ?

Ne mettons pas nos peines et nos soucis sans cesse au premier plan, sachons les

dissimuler par un sourire : n'est-ce pas poser un geste de bonté, qui est en même temps le signe

d'un amour capable de louer Dieu ?

Note de synthèse sur le nom de DIEU

 

Il y a plusieurs mots pour désigner Dieu dans la Bible :

1 - Une même racine hébraïque, dont le sens semble être : avoir la force, être le premier, a donné

trois mots pour désigner Dieu

1 ELOHIM

2 EL

3 ELOAH (en poésie)

 

2 - L'ETERNEL

Ce titre rend le mot hébreu YAWH (traduit par : Seigneur Yahvé ou Jéhovah).

YHWH est un dérivé du verbe hébreu ETRE, d'où la traduction de l'ETERNEL, celui qui est toujours.

La forme abrégée YAH se trouve dans l'expression HALLELOUYAH : louez l'Eternel.

 

3 - Le SEIGNEUR : en hébreu, ADÔN 

Il était employé par les hébreux pour éviter de prononcer l'ETERNEL. L'équivalent grec KURIOS

est utilisé dans le Nouveau Testament pour parler de DIEU et de JESUS-CHRISt.

Claude Bédat